CurcumaNews

Quelques astuces pour éviter le rhume hivernal


Nous sommes en plein dedans. L’humidité, le froid et les rhumes qui vont avec. Si en plus vous avez des enfants fraichement scolarisés, ça peut vite devenir insupportable.

L’après-fêtes est la période idéale pour tomber malade. La vitalité baisse du fait du froid et de l’humidité, du surmenage digestif , du manque de sommeil, du stress (vite, la course aux cadeaux !), des réunions de famille, du manque de sport et de nature… Une période tout sauf reposante. Il s’agit de la cause principale de l’infection, une vitalité (et donc un système immunitaire) faible. Le froid n’est pas la cause première. Le virus non plus.

« Le microbe n’est rien, le terrain est tout »

Tout est dit ici par Antoine Béchamps (qui s’est vu piqué la vedette par Pasteur), le virus a bon dos mais c’est sur un terrain affaibli qu’il peut oeuvrer tranquillement. C’est pourquoi tout le monde ne tombe pas forcément malade en hiver.

Le rhume n’arrive pas par hasard. La maladie arrive rarement par hasard. Les temps froids et secs permettent aux virus de vivre plus longtemps, ces derniers pouvant ainsi se répandre plus facilement. A cela s’ajoute la promiscuité entre les gens dans des endroits clos (et oui, il faut bien se tenir chaud), l’air sec des chauffages qui assèche les muqueuses, le froid qui met en difficulté le système respiratoire… Tout une association de facteurs qui favorise la propagation des virus.

Pourquoi y a t-il moins de virus en été ? Car le soleil n’est pas propice comme le froid et l’humidité à leur propagation.

Les gestes simples

Il existe des gestes simples pour se prémunir, comme se laver les mains régulièrement, éternuer dans un mouchoir ou, comme nos amis asiatiques en visite sur Paris, porter un masque  (qu’ils portent non pas pour se protéger de nos microbes comme tout le monde l’imagine mais au contraire, pour ne pas nous donner les leurs, c’est beau). Mais aussi plein d’autres choses comme réduire l’alcool et la cigarette (et tous les excitants) qui affaiblissent ou encore bien dormir…

Nous connaissons à peu près tous les gestes simples pour se protéger, je ne vais pas en remettre une couche. Aujourd’hui je vous donne des astuces, testées et approuvées, pour éviter le rhume (en soignant son terrain) ou au moins pour en sortir rapidement et sans complications. Parce qu’une fois qu’il est installé il faut bien faire avec. Pour les enfants, les rhumes font partis de l’apprentissage de leur système immunitaire. Ce que l’on ne veut pas c’est qu’il traine en longueur et qu’il se complique (le nez qui coule qui dégénère en sinusite ou en otite).

Le rhume contrairement à la grippe, est rarement accompagné de fièvre. Mais si vous en avez sachez qu’il s’agit d’un processus normal du corps qui se défend contre un virus. N’essayez pas de la faire tomber systématiquement. Attention toutefois à ne pas jouer aux apprentis sorciers, surtout avec les enfants, une fièvre ne doit pas durer dans le temps, il faut sinon consulter.

 

rhume

On reste bien au chaud et on garde le sourire

Il faut réviser votre copie

Si vous pensez que :

  • C’est la faute à pas de chance
  • C’est le grand méchant virus qui m’en veut
  • Non, mes excès des fêtes n’ont rien à voir la dedans
  • J’ai attrapé un coup de froid (ceci est encré en nous, c’est une réflexion quasi automatique)
  • La solution la plus efficace pour vous soigner c’est « Vite, mon fervex ! »

Aie aie aie. Cette erreur je l’ai souvent faite par le passer pour avoir un nez débouché et opérationnel rapidement… Mais lorsque le rhume est installé le corps doit s’en débarrasser tout seul (la plupart du temps), on peut le booster certes mais utiliser des médicaments qui empêchent l’évacuation des sécrétions est une grossière erreur car malgré un semblant d’amélioration vous affaiblissez encore plus votre terrain et vous rendez paresseux votre système immunitaire qui à terme ne saura plus se défendre. Mince. La meilleure solution ? S’armez de patience.

Sans se culpabiliser aucunement (n’en rajoutons pas une couche) il faut se responsabiliser face à la maladie, quel que soit sa gravité d’ailleurs, et se poser les bonnes questions pour rétablir un terrain solide (manque de sommeil, stress, environnement malsain, excès en tout genre…).

rhume

On se repose

Les astuces

En prévention

  • Une détox post fêtes avant de tomber malade est bienvenue et permet de repartir sur de bonnes bases. Ça ne prend que quelques jours et ça évite au passage d’accumuler les kilos en cours de route. Vous prenez un peu de poids pendant les fêtes ? Qu’à cela ne tienne ! Une bonne détox de 3 jours et on élimine. Ou si vous êtes plus motivé, partez carrément sur un petit jeûne.
  • Ma pépite pour tout l’hiver c’est l’échinacée (en goutte de chez Vogel). Dès que des symptômes type éternuement ou nez qui coule se présentent (ou même bien avant), hop, quelques gouttes dans un verre d’eau pour booster votre système immunitaire. Je l’utilise pour toute la famille, ça fonctionne très bien. Ma fille de 4 ans attrape des rhumes (normal) mais ils ne se compliquent pas et passent très vite (vous me voyez toucher du bois ?). Vous avez été en contact avec des personnes enrhumées ? Hop, quelques gouttes pour passer au travers.
  • Il existe une technique ayurvédique très efficace pour réduire de façon significative les rhumes hivernaux. Il suffit d’avoir de l’huile de sésame à la maison (d’autres huiles font aussi l’affaire) et d’enduire l’entrée de son nez avec, et plus profondément en reniflant doucement. Ainsi les parois nasales qui ont tendance à être sèches en hiver sont hydratées et protégées. Les virus passeront moins facilement par la porte d’entrée de notre corps.
  • Le matin, préparez-vous une tisane de gingembre et de de citron. Faites bouillir un morceau d’un centimètre de gingembre dans de l’eau et ajoutez du citron. Hyper boostant pour le système immunitaire
rhume

On laisse son frigo de côté quelque temps

Pendant le rhume

Si malgré tout le rhume s’installe, on prend son mal en patience, on reste au chaud si possible, on dort avec ses chaussettes (technique de grand-mère efficace).

  • Prenez de l’échinacée aussi pendant le rhume pour éviter les complications et réduire la durée des symptômes
  • Faites des tisanes de thym ou d’eucalyptus, très efficaces pour les écoulements nasaux ou la gorge qui gratte
  • Ajoutez un peu de miel d’eucalyptus ou de thym pour la gorge si besoin
  • Mouchez-vous et évitez de renifler (pour vous mais aussi pour vos voisins) pour ne pas ramener le mucus vers l’intérieur et aggraver la situation
  • J’ai plusieurs fois calmer des crises de toux en coupant un oignon cru et en le déposant dans la chambre près du lit. Pas très glamour de se réveiller en sentant l’oignon mais au moins vous dormirez bien
  • Buvez beaucoup pour vous hydratez et pour fluidifier les sécrétions et faciliter leur élimination
  • Faites des inhalations avec des herbes aromatiques ou des huiles essentielles, comme le thym et l’eucalyptus (mes bests) pour mieux respirer
  • On pense souvent qu’il faut manger pour prendre des forces mais c’est une erreur. Vous constaterez que spontanément le corps n’a pas faim. Vous forcez à manger ralentit le processus de guérison puisque le corps concentre son énergie sur la digestion plutôt que sur l’expulsion du virus. Mais cette idée reçue est très encrée en nous, difficile de voir son enfant ne rien manger, on a toujours tendance à forcer le corps. Sans entrer dans un jeûne strict (pourtant le plus efficace), ne nous gavons pas outre mesure.

Tous rhumes qui se prolongent outre mesure nécessite une consultation.

rhume

On s’entoure correctement

Après le rhume

On essaie de conserver un bon terrain. On s’oxygène, on fait du sport, on mange bien, on dort bien et on voit son verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide (wouhou c’est la fête ! ).

rhume

Patience petit mouton, le soleil reviendra, il sera alors temps d’aborder le sujet des crèmes solaires

Commentaires

  1. Mistou_flette dit :

    J’ai appris plusieurs astuces que je ne connaissais pas dans cet article alors un grand merci ! Je vais tout me noter pour prévenir les futurs rhumes !! Et des ce soir l’une de mes filles aura droit a l’oignon dans sa chambre pour calmer la toux 😉😉.

    1. Curcumabox dit :

      Merci. Pour l’oignon coupé, c’est efficace si la toux est causée par un nez bouché qui implique des écoulements dans la gorge. L’inconvénient c’est l’odeur mais bon, rien ne vaut une bonne nuit de sommeil tranquille ! Un bon oignon pelé et coupé en 4 fait l’affaire.

  2. Romain NOEL dit :

    Merci pour cette page. A corriger :
    « fasse » au lieu de « face »! Vous pouvez supprimer ce commentaire ensuite, ou l’éditer.
    Bonne continuation, Romain.

    1. Curcumabox dit :

      Merci Romain ! Quelle jolie faute, la voilà corrigée 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *