CurcumaNews

Les soins de la peau pendant les traitements


J’ai participé à la première Masterclass en oncologie réalisée à l’initiative de La Roche Posay.

Je vais vous faire un résumé de tous les bons conseils que nous avons pu glaner au fil de la journée. Je remercie vivement La Roche Posay de nous avoir donné la parole et d’être à l’origine de cette belle initiative. Les laboratoires n’utilisent pas tous leur argent à si bon escient, pourtant, apporter des réponses aux questions légitimes que les patients se posent pendant les traitements est primordial.

La marque est déjà bien impliquée dans la recherche de confort à apporter aux personnes pendant les traitements avec notamment la cure post cancer dont j’avais pu bénéficier (à mon initiative) et prise en charge par la sécurité sociale à 100% (dans le cadre de l’ALD).

Nous avons abordés de nombreuses questions, celles de ma communauté tournaient beaucoup autour des perturbateurs endocriniens que l’on retrouvent parfois dans la liste d’ingrédients. On m’a parlé de la crème lavante Lipikar qui contient des PEG (agents surgras) décriés pour leur processus de fabrication très polluants. La ligne de conduite de La Roche Posay est le minimalisme, la recherche du moins d’ingrédients possibles pour être tolérés par les peaux les plus intolérantes. Mais je me lance sur une pente glissante que je ne maitrise pas ! Je ne suis pas experte en la matière. Chacun doit s’orienter sur le produit et la marque qui lui conviennent. Car en tant de crise (les traitements) il faut aussi prioriser, il s’agit d’une période compliquée où la recherche de confort prime avant tout (oui les effets sont parfois très douloureux). J’ai utilisé le baume Lipikar pendant tous mes traitements car c’est un des seuls qui m’ait apporté du réconfort. Aujourd’hui ma peau va bien et j’ai aussi pris le temps d’être plus « engagée ». J’évolue pour ma part vers le 100% naturel (encore plus de minimalisme) et cela m’a permis de réduire considérablement le nombre de produits que j’utilisais pour ma peau (j’en parle plus bas). Mais le débat n’est pas là. La question tourne autour de la peau PENDANT les traitements qui requiert une attention toute particulière et c’est ce que nous allons voir.

Le but de cet article n’est donc pas d’énumérer un part un les produits La Roche Posay mais de vous donner de vraies pistes, quels que soient les produits que vous choisirez.

D’ailleurs, il y a une hiérarchie évidente dans l’innocuité des produits, entre un savon le Petit Marseillais, une crème lavante La Roche Posay et un savon à froid Gaiia. Les premiers choisissent le marketing, les seconds des produits bien tolérés et les derniers du 100% naturel artisanal. C’est très simplifié mais à vous de vous positionner et de trouver votre alternative, celle qui répond à vos besoins.

***

Tout ce que je vais écrire ne doit pas remplacer une consultation chez un professionnel.

Les traitements

Les traitements sont rudes, physiquement et psychologiquement. La perte des cheveux, des sourcils, des cils, la peau en berne, tout ça amplifie la difficulté de la maladie. Comme je le dis à chaque fois, il n’y a pas de recette universelle, il y a des gens uniques et chacun doit trouver son propre confort.

S’essayer à de nouvelles choses, ne pas rester sur un échec et trouver la formule qui lui convient. Les effets secondaires ne sont pas les mêmes pour tous. Certains n’éprouvent pas de difficulté particulière avec leur apparence, leur peau tiraille certes un peu plus mais raisonnablement. Et pour d’autres, c’est l’apocalypse…. Selon les traitements, notre vitalité du moment, nos habitudes de vie ou encore notre métabolisme, pas une réponse ne sera la même.

C’est bien pourquoi la tâche est ardue. Et c’est bien pourquoi il est important d’en parler et d’ouvrir le débat. Nous étions plusieurs ex-patientes réunies ce jour là. Venants d’horizons différents, ayant eu des cancers différents, des traitements et des effets secondaires de toutes sortes mais avec la même envie d’en découdre. Nos besoins, nos attentes, nos questions étaient là pour représenter un large panel de personnes concernées. Malheureusement de plus en plus large.

maladie

Les bases

Il y a quelques bases à mettre en pratique.

  • Ne pas utiliser de produits parfumés directement sur la peau (on parfume ses vêtements c’est mieux, si tant est que vous en supportiez l’odeur…)
  • On se protège au maximum du soleil. Dur dur la chimio pendant l’été. La meilleure des protections sera de ne pas s’exposer entre 12h et 16h et de sortir couverte autant que possible (chapeau, châle, robe longue et légère), attention au cou, aux oreilles, aux extrémités. Les crème solaires seront aussi un bon allié même s’il est compliqué d’en trouver des 100% safe ! Encore une fois, il est question de priorité, et utiliser un écran total pour préserver sa peau (si on n’a pas le choix que de sortir au soleil) sera mieux que des coups de soleil dont le corps se passerait volontiers. Ne fuyez pas non plus de manière obstinée le soleil, il vous en faut pour synthétiser la vitamine D essentielle à la vie, et encore plus en cas de cancer (n’hésitez pas à vous supplémenter d’octobre à avril).
  • Si vous souffrez d’acné à cause des traitements (souvent induite par les corticoïdes) n’utilisez pas de produits pour peaux grasses ou acnéiques qui amplifieront le problème. Votre peau est en souffrance, il ne s’agit pas d’une acné classique, il faut au contraire bien l’hydrater, la nettoyer en douceur et ne pas utiliser d’eau trop chaude. Aucun produits anti-acné ne répondra à vos besoins, vous ne ferez qu’agresser davantage votre peau.
  • Si vous avez les yeux sensibles, voir même des orgelets qui peuvent se développer, utilisez des compresses d’eau chaude non tissées pendant une dizaine de minutes plusieurs fois par jour. La compresse refroidie vite, repassez-la régulièrement sous l’eau chaude. Je le fais à ma fille quand elle a des orgelets et ça passe rapidement (même si la cause n’est évidement pas la même).
  • Crème ou huile, choisissez ce qui vous convient le mieux. Personnellement j’ai testé beaucoup d’huile végétale pour le visage, mais ce qui me convient le mieux est une texture crème. Et puis moins j’en mets sur ma peau, mieux elle se porte (mais ça c’est post traitement, pendant, c’est différent). N’hésitez pas à essayer plusieurs choses dans un premier temps (pas trop longtemps quand même, la peau aime la régularité) pour trouver ce qui vous convient le mieux. N’hésitez pas à changer si ça ne va pas. Et si ce qui vous convient le mieux s’avère être une crème un peu douteuse, sachez que pendant les traitements on priorise ! La culpabilité n’a rien à faire par ici, il y a suffisamment à gérer.
  • Pour vous laver, utiliser des savons doux surgras ou des huiles lavantes, n’utilisez pas une eau trop chaude qui pourrait vous irriter.
  • Pour vous démaquiller même combat, rien qui n’agressent votre peau. Si vous vous maquillez peu, une eau florale fera l’affaire. Sinon, utilisez un lait démaquillant ou un savon à froid surgras. Les lingettes en tissu réutilisables sont une bonne option car très douces pour la peau et écologique. Les éponges Konjac aussi, j’en parle ici.
  • Les eaux florales sont de bonnes alliées, elles ne comportent aucune contre indication et apaise la peau. Celle de rose est particulièrement adaptée et bien tolérée.

Vous l’aurez compris, il est primordial de bien hydrater sa peau pendant les traitements et de l’agresser le moins possible. Pour choisir vos produits, plus la liste des ingrédients sera courte, mieux ça sera !

orthorexie
Lisons nos étiquettes

Les extrémités

Les lèvres, les mains et les pieds sont particulièrement affectés pendant les traitements et peuvent s’assécher très rapidement. Massez-les régulièrement de baumes, crèmes ou huiles pour prévenir les éventuelles crevasses très douloureuses.

Pour les ongles on conseille d’utiliser des vernis à base de silicium pour les protéger (pour les traitements à base de taxanes). Ce que j’ai fait. Innocuité et vernis sont des antonymes, quelques uns sont allégés en substances nocives mais aucun n’est naturel à 100%. Nous sommes là encore dans une situation où il faut prioriser. Evitez les vernis sans séchage, à pose rapide ou nacrés. N’arrachez pas les petites peaux, ne rongez pas vos ongles, limez-les plutôt que de les couper pour limiter les risques d’infection. Vous pouvez aussi les massez régulièrement avec par exemple de l’huile d’olive ou de ricin.

Utilisez des gants si vous manipulez des produits toxiques, ou mieux, n’en utilisez pas ! J’ai fait un article pour faire ses propres produits ménagers. Très efficaces et respectueux de votre intérieur. Il est possible de limiter les pollutions de son habitat.

produits ménagers
Toxique vs pas toxique

Passez régulièrement un baume hydratant sur vos lèvres pour prévenir les dessèchements. Les baumes au beurre de karité sont particulièrement riches et appréciés. L’huile de coco vierge aussi !

En ce qui concerne les autres lèvres, et la sécheresse vaginale presque incontournable, j’ai entendu dire que l’huile de coco (oui oui celle que l’on trouve au rayon alimentation, la vierge et bio bien sur) faisait des miracles comme lubrifiant naturel (que voulez vous, je pense à votre confort à tous les niveaux). Vous pourrez la trouver désodorisée si l’odeur vous importune.

Pour la sécheresse des parois nasales (très très désagréable), vous pouvez mettre en pratique cette méthode ayurvédique qui consiste à s’enduire les narines d’huile de sésame. Passez une goutte à l’entrée de votre nez et reniflez pour la faire remonter plus loin dans les parois nasales. Elle vous protégera en plus des rhumes hivernaux ou autres cochonneries susceptibles de roder dans le coin (et dont on se passera bien, merci).

huile
Huile de coco vierge

Pour les mucosités de la bouche, le sujet est vaste et n’a pas été abordé mais il faudra éviter les régimes alimentaires acidifiants et boire des eaux riches en bicarbonates. On vous prescrira la plupart du temps des bains de bouche à base de bicarbonate de soude et d’antifongiques. Ne laissez surtout pas trainer !

Radiothérapie

Aucune crème avant de passer sous le laser sous peine de ressortir complètement brulé !

Hydratez bien votre peau après la séance. Mon astuce était l’utilisation d’huile essentielle de Niaouli que je mettais bien en amont de la séance. Aujourd’hui ma peau n’est pas brulée. Pourtant le Niaouli est « hormone like » et déconseillé dans les cancers hormonodépendants, mais encore une fois, j’ai fait ce qui me semblait être le mieux, cela n’engage que moi. D’autres huiles essentielles comme celle de lavande sont très bien.

Aucun parfum sur cette zone.

Il faudra hydrater la zone irradiée même longtemps après les traitements. Quasiment toute la vie ! Car si vous avez la chance d’avoir une peau qui n’a pas trop souffert en surface, il faut penser aux couches plus profondes de l’épiderme. Je dis toujours qu’en surface ma peau est nickelle mais que la dessous, ça doit quand même être Tchernobyl.

Les soins de la peau pendant les traitements
Qu’est-ce qu’il se passe la dessous ?

La peau se soigne aussi de l’intérieure

N’hésitez pas à modifier votre mode de vie. Le cancer chamboule tout et remet en question beaucoup de chose. Je me suis découverte une passion pour le bien-être et l’alimentation. Donner à son corps le bon carburant est pour moi une des premières étape de la guérison. Je vous en parlais ici.

Mettez-vous derrière les fourneaux ! Choisissez des matières premières de qualité et cuisinez. Utilisez le moins possible d’aliments transformés. Limitez les sucres raffinés, les produits laitiers, la viande et le gluten (vos intestins vous dirons merci, surtout pendant la chimio !). Choisissez des aliments à index glycémique bas. Faites un tour par ici pour en savoir plus. Et pour les basiques à avoir dans ses placards c’est par .

Faites une cure d’oligoéléments et de vitamines. Choisissez des compléments alimentaires le plus naturels possibles. La vitamine D, huile de poisson, la poudre d’huitres…

Utilisez des huiles de première pression à froid, indispensable à votre équilibre.

Un univers parfois nouveau à découvrir ou alors à approfondir. La vie nous offre une grande richesse d’aliments, sachons les choisir et les respecter.

anti-cancer
Choisissez aussi des aliments « anti-cancer« 

La cure post cancer

J’ai découvert la cure post cancer de la Roche Posay après la fin de mes traitements. Une véritable bulle de bien-être tant physique qu’émotionnelle.

Je ne dis pas ça pour vous la vendre mais parce que je l’ai testé (à mon initiative, pas celle de la Roche Posay) et que ça m’a beaucoup apporté.

Au delà des soins à l’eau thermale, il y a aussi le répit émotionnelle et physique. J’avais loué une petite maison, j’avais pris mon vélo et je courrais tous les jours dans toute cette verdure. Bien-être générale.

La cure de trois semaines est prise en charge par la sécurité sociale à 100% (il y a un plafonnement pour le logement). J’ai posé la question concernant un éventuel service de garderie pour les mamans qui n’auraient pas d’autre choix que d’emmener leurs enfants. Je n’ai pas la réponse, je vous ferai un retour rapidement.

Si vous avez la possibilité de la faire, n’hésitez pas !

jeûne et rando
Du bien-être et encore du bien-être (je ne suis pas à la cure là mais en jeûne)

Ma routine

Pour ma part et ceux qui me suivent le savent bien, je prône une santé plus naturelle, un retour aux choses simples. Mon cheminement s’est fait ainsi.

Certains produits que j’utilise (maquillage notamment) contiennent quelques ingrédients fâcheux, même en bio (attention au bio ! Tout n’y est pas bon), même en slow cosmétique. Aucun vernis n’est 100% safe par exemple. Malgré tout, j’en utilise tellement peu que je ne vais pas me fustiger pour ça. Tâchons simplement d’être en accord avec nous même sans nous convertir en machine de culpabilité, ce qui nous ferait bien plus mal qu’un vernis appliqué une fois par mois !

Ma routine est archi simple. J’en parlais déjà ici mais elle a changé depuis puisque les besoins de ma peau sont différents maintenant.

J’ai essayé beaucoup de choses qui ne me convenaient pas. De toute façon, plus je fais de faveurs à ma peau moins elle apprécie !

Je ne reçois rien pour citer les marques que j’affectionne, je suis simplement une utilisatrice convaincue.

J’utilise pour me laver les savons de la marque Gaiia. Quoi ? Oh my god ! Du savon ! Et oui, les bons savons, ceux fait avec amour et conviction ne dessèchent aucunement la peau. D’ailleurs depuis que je les utilise j’ai supprimé beaucoup d’autres produits de mes placards comme les crèmes pour le corps. Ma peau ne tiraille plus et je ne l’hydrate que rarement. J’ai quand même une partie du corps qui a été irradiée, et sur cette partie j’applique du baume au calendula de chez Weleda.

Pour le visage je cherche encore mon petit miracle, pour l’instant j’utilise une base de crème que je n’ai même pas encore personnalisée (et finalement ça me va très bien ! Je vous le dis, ma peau n’aime pas les courbettes). Et de l’eau florale de rose de Damas de chez Le Gattilier. J’adore.

Voila. Rien de plus.

cosmétiques

Lors des prochaines Master class (encore 3), nous aborderons les cheveux, le maquillage et d’autres choses. Vous en serez informés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *