CurcumaNews

L’oxygénation c’est la vie


Alimenter son corps en oxygène est un des piliers du fonctionnement de notre organisme.

Il y a trois piliers fondamentaux. L’alimentation, l’activité physique et l’oxygénation. Les deux derniers sont plus ou moins liés, même s’il est possible de s’oxygéner sans pour autant pratiquer une activité physique (jouer à FIFA sur son canapé n’apporte ni l’un ni l’autre). Mince, je sens que certains sont déçus mais je vais vous remonter le moral.

Déjà, pour bouger son popotin, c’est par ici.

Ensuite pour s’oxygéner, il y a plusieurs techniques, même pour les plus fainéants d’entre nous. Le must étant de combiner les deux (bouger votre popotin au grand air) comme un footing en forêt, une marche aquatique dans l’océan, une partie de ping pong au square ou un tennis au bord du périphérique (ah non pas là). A ce propos, avez-vous déjà remarqué que souvent, les terrains de tennis, de foot ou autres se trouvent souvent à proximité des zones les plus polluées ? Quasiment tous les stades sont à proximité du périphérique (sur Paris c’est une vérité absolue). Comme si pratiquer une activité physique intense ne suscitait aucun besoin d’oxygénation. Pourtant, à part pour l’apnée peut-être, l’un ne va pas sans l’autre. Bizarre.

Si vous ne vivez pas au bord de la mer ou à l’orée du bois (c’est mon cas) il vous faudra fournir un peu plus d’efforts pour donner à vos poumons le bon oxygène qu’ils méritent.

Si vous vivez en pleine nature, vous avez déjà à votre actif le tiers du boulot ! (reste l’alimentation et l’activité physique). Et non, vivre dans la cabane au fond du jardin ne suffit pas, même si en vrai, on se bouge quand même beaucoup plus en vivant dans la nature.

oxygénation

Sympa la cabane au fond du jardin

Pourquoi a t-on besoin de s’oxygéner ?

Pour vivre, respirer, amener de l’oxygène aux poumons, puis dans le sang et ce, jusqu’aux cellules. Le manque d’oxygène (hypoxie) peut faire apparaitre certains symptômes désagréables comme l’insomnie, la nervosité, la fatigue, l’essoufflement, les maux de tête, la baisse du système immunitaire… (la liste est longue).

Une bonne oxygénation est primordiale pour le bien-être général et le bon fonctionnement de nos cellules et donc, de nos défenses.

Pourtant, et peu importe l’endroit où l’on se trouve, seul 21% de l’air (plus ou moins) contient de l’oxygène. Le but étant de l’assimiler au mieux.

oxygénation

Une histoire d’ions

Qui sont-ils ?

L’atmosphère contient des ions positifs et des ions négatifs formés à partir de sources d’énergie comme le rayonnement solaire, les orages, les éclairs, le feu, la photosynthèse, la pulvérisation de l’eau (cascade, fontaines, vagues…), l’altitude (1200 à 1500 mètres)…Ce sont des molécules chargées électriquement (non non n’insistez pas je n’en dirai pas plus).

La concentration des ions varie fortement en fonction de la situation géographique, des conditions météorologiques ou de l’environnement.

Il semblerait que les ions négatifs soient bien meilleurs pour la santé, et la vie en général, que leurs potes, les ions positifs (ils essaient de brouiller les pistes avec leur nom).

Le manque d’ions négatifs serait associé à certains troubles tels que l’asthme, la fatigue chronique, les allergies…(encore une liste bien trop longue). Alors que faire le plein d’ions négatifs aurait des effets bénéfiques sur le stress, la régulation artérielle, diminuerait l’anxiété et augmenterait la concentration.

oxygénation

Où les trouve-t-on ?

Les ions positifs se trouvent dans les endroits fermés, surchauffés, bourrés d’appareils électroniques (ordinateurs, télévision, air conditionné…). Attendez je vais abréger, ils se trouvent là où nous passons le plus clair de notre temps : au bureau. La voiture aussi est concernée, les centres commerciaux, les grandes villes polluées…

A l’inverse, les ions négatifs (qui portent décidément mal leur nom) se trouvent en bord de mer, à la montagne, en forêt, à la campagne.

Vous l’aurez donc compris, pour s’oxygéner et faire le plein d’ions négatifs, mieux vaut trainer ses bottes dans la nature, dans des endroits peu fréquentés et peu pollués.

Mais ce n’est pas toujours possible.

Quelques solutions simples à mettre en place

-Aérer au maximum (attention aux produits ménagers)

-Se promener dans un parc (s’il y a une fontaine c’est encore mieux)

-Prendre une bonne douche (attention aux cosmétiques que vous utilisez)

-Passer ses we au vert plutôt que sur son canapé

-Une petite thalasso avec douche à jet, massage sous affusion…Pas donnée mais efficace, certaines cures sont prises en charge (testé et approuvé ! oui je suis très dévouée)

-Investir dans un ioniseur qui se charge de transformer les atomes d’oxygène de l’air en ions négatifs. Leur efficacité est prouvée puisqu’ils sont utilisés en milieu hospitalier.

-Une cure de Bol d’Air Jacquier.

Qu’est-ce que le Bol d’Air Jacquier ?

Une machine au look futuriste qui permet une amélioration de la biodisponibilité de l’oxygène.

Ce cher Monsieur a constaté que l’augmentation de la quantité d’oxygène respirée n’était pas une solution efficace pour lutter contre l’hypoxie. Pour assurer à l’organisme une oxygénation optimale, il s’est orienté sur un support naturel connu depuis l’antiquité, à savoir, les essences de résines de pin.

Inhalé en cure tout au long de l’année, le bol d’air reconstitue un air pur et ça, ça fait plaisir à nos petits poumons.

La machine n’est pas donnée mais généralement, vous pouvez en disposer chez des professionnels pour un coût modéré.

Je n’ai pas encore testé mais j’en ai entendu le plus grand bien. Piste à creuser donc. Plus de renseignements par ici (je précise que cet article n’est nullement sponsorisé, j’avais juste envie de vous en parler).

oxygénation

Vous sentez les sapins ?

Paragraphe pour les sceptiques

Vous êtes sceptique quant aux ions négatifs et positifs ? Ces termes ne vous inspirent pas confiance ? Il y a un manque de preuves scientifiques sur le sujet ? Je sais que beaucoup d’entre vous en ont besoin pour se laisser convaincre. Mais je clame haut et fort que le meilleur moyen pour se rendre compte est d’essayer. N’est-ce pas la meilleure des preuves que de voir cette vilaine fatigue qui s’était sournoisement installée, disparaitre en quelques jours ? Retrouver sa vitalité alors quelle s’était toute rabougrie ? Avoir mille projets à la minute alors que l’on pensait qu’à partir de 25 ans le cerveau déclinait ? (faux, faux et archi faux) ou constater que finalement, et après mûre réflexion, la vie en bord de mer aura été tout autant profitable au tour de poitrine de Pamela Anderson que le silicone (si ça c’est pas scientifique!)

Et oui, vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les filles d’alerte à Malibu avaient toutes un tour de poitrine démesuré ? (certainement) mais hormis le silicone, est-ce que les bienfaits du bord de mer n’y seraient pas pour quelque chose ? Augmentation du volume thoracique grâce à l’oxygénation des poumons et l’ouverture des alvéoles ? Si vous n’y voyez pas là une preuve irréfutable, je ne sais plus de quel argument user pour vous convaincre.

oxygénation

J’en connais une qui n’a pas fait son bol d’air jacquier !

Bon, si vous insistez malgré la puissance de ce dernier argument, j’irai tester pour vous le fameux Bol d’Air Jacquier (j’en ai très envie !) et je vous ferai un compte rendu objectif et détaillé. Je ne garantis pas une vue de mes poumons avant/après, ni une photo en maillot rouge mais au moins un ressenti global de ses bienfaits (ou pas). Qu’est-ce que je risque après tout ? D’augmenter mon tour de poitrine ? Vendu !

Au delà de cette histoire d’ions négatifs et positifs, le plus simple reste encore le bon sens. Il est évident que l’on se sent bien plus ressourcé après une balade en forêt qu’après une journée de bureau prostré derrière son écran. L’évidence est souvent mise de côté mais c’est dans bien des cas la clé du succès.

Alors, prêts à gonfler vos poumons ? C’est parti !

Commentaires

  1. Bichon dit :

    Bah OUI moi je suis d’accord avec ça comme beaucoup probablement ,un autre facteur clé de succès c’est la régularité !
    Ne jamais arrêter de se bouger et profiter de notre belle Nature jusqu’à le fin de sa vie.
    Et voilà
    Merci

    1. Curcumabox dit :

      Merci pour ce beau commentaire !

  2. Rachid dit :

    Le bol d’air Jacquier, je l’ai testé chez mon ex associé, 5 jours sur 7 pendant plus de 3 mois…et bien oui, c’est assez incroyable 😀…et quand tu trainasse en cuisine dans un grand appartement, à élaborer des recettes et à écrire tout pleins de choses, bah ça aide. Mais vraiment !!!
    Curcuma Box, toi qui fait la quasi même chose…il est temps d’investir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *