CurcumaNews

Bien manger quand on n’a pas le temps


Nous pourrions tout aussi bien nous demander comment avoir le beurre et l’argent du beurre ? Manger sainement sans une minute à y consacrer c’est quand même contradictoire parce que se faire du bien implique aussi de prendre son temps justement, de bien mastiquer ses aliments, de se poser et d’apprécier.

Mais nous courons toujours après le temps et il faut bien s’adapter. J’aurais tendance à vous dire que la vraie solution est tout simplement de changer son rythme de vie mais une chose à la fois.

Alors, le manque de temps est-il une fatalité pour bien manger ?

Non, c’est surtout une bonne excuse que nous nous accordons assez facilement pour échapper à notre ennemi public numéro un, la culpabilité. Oui je mange mal et alors ? Tu vois bien que je n’ai pas le temps, je préfèrerais mille fois manger des petits légumes !

C’est là où j’interviens.

Manger des légumes frais (et de saison) même en semaine c’est possible. Ça demande une petite réorganisation mais vous verrez, vous ne pourrez plus vous en passer.

Bon, en vrai il faut en avoir envie parce que personne ne pourra vous forcer à faire quoi que ce soit, il y aura toujours une bonne excuse. Mais comme il n’est pas recommandé d’attendre que les premiers signaux retentissent pour se prendre en main, commençons dès maintenant ! C’est parti.

Liste non exhaustive pour vous donner envie de faire un effort

Vous vous sentez fatigué et irritable (non, non, ça n’arrive pas qu’à Paris)

Vous êtes terne (en gros si vous trainez dans Paris un jour de pluie on ne vous voit pas)

Vous avez une haleine pestilentielle chargée

Vous ne vous souvenez plus de la dernière fois où vous avez consommé des légumes (non, la menthe dans le mojito ça ne compte pas)

Vous confondez encore la courgette et le concombre (oui ça existe)

Vous avez mal partout quand vous vous levez (bonjour, bonjour, le soleil)

Vous attrapez tous les microbes qui passent même en marchant la bouche fermée

Vous mangez mal le midi et sautez sur tout ce qui bouge le soir

Vous grignotez en permanence en quête de quelques carences à combler

Vous êtes en permanence au régime, c’est simple, vous les avez tous faits

Pour vous, il n’est pas encore trop tard.

Par contre, si vous êtes de ceux qui pensent que c’est grâce à la production intensive que la famine dans le monde cessera, que le bio c’est pour les babos, que les graines c’est pour les poules, que 3 produits laitiers par jour c’est un minimum, et que les graines germées continuent à pousser dans l’estomac…la route sera longue mais ne désespérez pas, une amie m’a dit un jour, au fond du trou il y a toujours un trampoline ! Je suis une éternelle optimiste.

Commençons en douceur.

manger sainement

Concombre ou courgette?

Repas type

Parce qu’il ne faut pas se lancer à l’aveuglette, voici un exemple de menu type du midi et du soir. Le petit déjeuner pourra faire l’objet d’un autre article à lui tout seul. Je reviendrai également sur les basiques à avoir chez soi pour que vous soyez toujours en mesure de préparer quelque chose d’appétissant.

Menu

A adapter à vos besoins si vous ne mangez pas de protéine animale

Crudité (très important pour mettre l’estomac en appétit)

Féculent (céréale ou pomme de terre ou légumineuse)

Protéine (Viande ou poisson ou oeufs, si vous en consommez)

(même si vous n’êtes pas végétarien, le soir vous pouvez largement manger sans viande)

Dessert (ce n’est pas une obligation) si vous supportez les fruits faites vous plaisir mais il est préférable de les consommer pour le gouter. Après les repas il vaut mieux privilégier du cuit, comme une compote (sans sucres ajoutés qui ne servent à rien ! Le fruit est déjà sucré) ou un carré de chocolat (70%). Le sucre est moins gênant en fin de repas car mieux assimilé, il sera plus mauvais si vous le consommez en milieu de journée, gare au pic de glycémie (je vous en dirai plus prochainement sur le grignotage). Le soir, l’idéal est de manger léger (je parle pour les adultes pas pour les enfants).

Il s’agit d’une base mais vous pouvez la moduler selon vos principes, il n’y a pas de modèle unique, certains ne consomment aucune protéine animale, d’autres, aucun sucre et d’autres peu de fruits car ils ne les supportent pas. Faites vous plaisir, faites appel au bon sens, le plus important étant d’avoir un regard très aiguisé sur ce que vous consommez et d’être très regardant sur les modes de production (arrêtons les poulets de batterie et les légumes qui brillent).

Voyons maintenant ce qui pose problème. Les courses ? La préparation ? La dégustation ? Il s’agit rarement du 3ème point alors concentrons nous sur les 2 premiers.

La préparation

C’est dimanche. N’est-ce pas le jour de la semaine où nous avons le plus de temps libre ? En général oui. N’est-il pas sympathique d’aller prendre l’air et de faire son petit marché ? Et bien si.

C’est le moment de faire le plein de produits frais. Idéalement, il faut faire ses courses en petite quantité et plusieurs fois par semaine, pour s’assurer une fraicheur maximale et un gâchis minimum. Mais je rappelle que cet article est dédié aux personnes qui manquent de temps.

Une fois les bras chargés de victuailles, il est temps de consacrer une petite heure, rien de plus, à la préparation de la semaine.

Lavez, épluchez et découpez vos légumes. Mettez-les dans des sachets pour la semaine et vous n’aurez plus qu’à les sortir du frigo le soir venu. Un apéro organisé à la dernière minute ? Il sera toujours temps de congeler, même si ce n’est jamais l’idéal, les légumes supportent très bien la congélation (contrairement au poisson par exemple qui perd une bonne partie de ses omega 3).

Préparez également un shaker de vinaigrette pour arroser vos crudités, huiles de première pression à froid, vinaigre de cidre, ail fraichement pressé… (nous verrons ça dans les basiques).

Si vous les aimez, ayez toujours quelques avocats à portée de main, en deux coups de fourchette et quelques épices vous les transformerez en un délicieux guacamole (ma passion). J’en fais très très souvent et ça me prend 2 minutes. Il accompagnera à merveille votre riz ou votre poulet. Pas la peine de le manger avec des chips donc.

manger sainement                              manger sainement

Passage à l’acte

Ça y est, nous y sommes, il est tard, vous rentrez du boulot ou de votre cours de sport et vous êtes fatigué. Une irrépressible envie de décrocher votre téléphone pour commander les premiers sushis venus vous assaille. Mais non, même l’attente vous parait trop longue, vous avez faim, il vous faut quelque chose, maintenant. Vous ouvrez alors votre frigo et pour une fois il n’est pas vide (et ça, ça fait plaisir), vos sachets sont là, prêts à l’emploi, soigneusement préparés par vos soins. Vous en saisissez un et passez en mode cuisson. Pendant que vos légumes suent, vous arrosez vos crudités de cette délicieuse vinaigrette qui vous met l’eau à la bouche, vous avalez (non ne faites pas ça, mâchez s’il vous plait, c’est très important), vous mâchez, donc, quelques oléagineux qui se trouvent par là et commencez à déguster votre entrée.

Les légumes ont eu tout le temps de cuire entre temps, le poisson ou autre protéine, si vous en consommez, est à point, la poignée de quinoa que vous avez jetée dans l’eau vous attend (10 minutes de cuisson) et vous pouvez tranquillement continuer votre repas.

20 minutes grand maximum ! Les légumes sont trop longs à cuire ? Essayez-vous à la cuisson au cuit vapeur, c’est ultra rapide, sain et bon, les légumes conservent leur goût exquis (les modes de cuisson c’est par ici).

Ça sent le vécu ? Je suis en situation assez régulièrement et je vous ai raconté la version soft mais tout ça peut aussi se produire avec en plus des enfants dans les parages (tin tin tin tin)(les dents de la mer)(pour ceux qui n’ont pas l’oreille musicale) et un enfant qui a faim est un enfant insupportable…mais je vous confirme que ça fonctionne plutôt bien.

Le repos du guerrier

Fière de vous, vous pouvez vaquer à vos occupations préférées (s’il s’agit de la télé, j’aurai encore des choses à vous raconter mais pas trop à la fois). Vous avez réussi et vous entrez de plein fouet dans la catégorie des gens qui se font du bien, ainsi qu’à leur entourage, qu’est-ce que ça fait ?

N’hésitez pas à me faire part de vos témoignages  et bon appétit !

manger sainement

Copyright Curcumabox

Commentaires

  1. PJ dit :

    Très bel article.
    En plus de se faire du bien on retrouve également la ligne !! 🙂

  2. Tatou dit :

    super article

  3. maho dit :

    J’adore les photos, so cute !
    Merci pour ces recettes toutes simples et si savoureuses…

  4. OVDK dit :

    Bonjour,
    J’aimerais investir dans un cuit vapeur, mais il y a différentes marques et différents prix, auriez vous des conseils pour orienter mon choix ?
    ps : j’aime beaucoup les légumes en photo dans cet article 🙂

    1. Cindy Montier dit :

      Bonjour,
      Il y a effectivement plusieurs cuits vapeur sur le marché, j’ai opté pour un Vitaliseur, il y en a d’autre, je vais faire prochainement un article sur les modes de cuisson, je ne peux pas vous laisser dans le flou comme ça 🙂
      Les légumes en photo m’ont été gracieusement prêtés par ma fille. Elle les a récupéré depuis…

  5. Rachid dit :

    Super article ! Très important…pour ceux qui n’ont pas le (de) temps à consacrer à la popote…

  6. Ml dit :

    Hello
    MErci pour l´article! Juste pour info, quand on coupe les légumes à l´avance ils perdent une bonne partie de leurs propriétés. Et plus on coupe petit plus ils perdent (genre carottes râpées…). L’ideal C’est donc d’acheter bio, de manger cru, sans pelage et entier!

    1. Curcumabox dit :

      Bonjour, et oui c’est sur ils perdent de leurs propriétés mais quand on ne mange aucun légumes par manque de temps je dirais que c’est quand même bien mieux 🙂 L’idéal étant de faire ses courses chaque jour et de préparer minute mais nous n’en avons pas tous la possibilité…

Répondre à maho Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *